C'est un hasard. C'est comme ça, c'est très bizarre. Les Piqueuses de jases nous proposaient le 30 septembre dernier comme sujet de prochain défi à rendre le 16 novembre "Pari Paris". Paris, c'est cette très jolie robe de C'est dimanche que j'ai déjà cousue à 4 reprises (j'ai remis les photos de mes précédentes versions dessous).
Rien à voir donc avec ce qu'il s'est passé ce 13 novembre à Paris mais ce sera un écho coloré comme un hommage avec toutes ces belles robes que je vous invite à aller voir ici.

Ma version est toute simple car c'est comme ça que je l'aime : du velours côtelé pour avoir chaud et un plastron et des poches en bonbons acidulés que la petite tortue a elle-même choisi.

Paris en vert et bonbons

Version toute simpleIl s'agit d'une taille 6-8 ans pour une minette de 4 ans parce que je voulais qu'elle puisse mettre une épaisseur dessous facilement. Au final, la longueur est bien aussi.

De dosMa petite tortue en déficit de robes cette année est ravie : elle est jolie et pratique, même pour la gym à l'école !

En faisant l'andouille

Confortable en toutes situationsComme promis, voici mes versions précédentes (toutes trop petites maintenant) : en 2013, j'avais fait les 2 soeurs "en négatif" en coton :

 

P1050542    P1050726

En 2014, j'avais pris le même velours côtelé pour les 2 :

P1060078

Et pour 2015, il me manque donc celle de la grande tortue (qui a choisi un velours côtelé rose de chez fiiiille !). A suivre donc !

Cette semaine, il fallait nous suivre aussi, ça a été sportif ! Il faut dire qu'avec ce beau temps, ça donne envie de prendre l'air. Nous avons fait 2 belles rando : une première sous le Granier, très facile (environ 1h) dans une forêt de buis avec petit lac à l'arrivée. On y a croisé une borne délimitant la Savoie du Dauphiné (il faut savoir que la Savoie n'a été rattachée à la France qu'en 1860, autant dire que c'est récent !)

Borne côté Savoie   Borne côté Dauphiné

Et une seconde à Val Pelouse, cette station de ski fantôme entièrement démontée en 1987 (j'ai trouvé des photos sur le site de la mairie d'Arvillard, c'est incroyable, quand on n'a pas connu ce n'est absolument pas imaginable et complètement fou car il ne reste rien !). Il y a maintenant un décollage pour parapentes et de nombreux sentiers balisés dont celui qui mène au refude de la Perrière. 2h35 de randonnée (pour 2h20 annoncées mais avec des enfants de 4 et 5 ans + 1 en sac à dos, c'est vraiment bien !). Il y avait du monde, nous étions 4 familles au pique-nique au refuge (non gardé mais très accueillant, il y avait même des boîtes de mouchoirs et des jeux de cartes).

Au refuge de la PerrièreAprès la pause, on regrimpe un peu jusqu'au col puis de là-haut, on a une vue à 360° sur Belledonne, la Chartreuse avec le Granier, le sud des Bauges et même le Mont-Blanc que vous apercevez tout à droite. A couper le souffle, les efforts sont largement récompensés !

Vue panoramique